19 février 2016

La question du socle d'une sculpture

P1050088 Après avoir préparé le bois d'olivier en lui enlevant juste son écorce et en polissant son  veinage, je présente les deux enfants modelés et là, deux questions se posent :

- " Dois-je socler la sculpture ? "

- " Comment stabiliser la sculpture et permettre sa manipulation future sans risque d'endommagement ? "

Pour la réponse, je fais appel aux techniques de restauration de céramiques et objets d'art, le beau métier que j'ai pratiqué durant deux décennies. ( Habituellement seuls les objets cassés ou fissurés nécessitent une restauration, et celle-ci, qu'elle soit invisible ou muséographique doit toujours être réversible, c'est-à-dire permettre une éventuelle restauration future sans dégrader l'objet original. )

Ci-dessus, voici la photographie prise ce matin ( par un beau soleil du sud de la France ) où les trois éléments sont en place. Mais à ce stade, rien n'est fixé, tout est instable !

Je vais alors prolonger le bois en bas à gauche jusqu'au pied gauche de l'enfant qui essaie de grimper, en modelant mon argile qui imitera le bois d'olivier.

A très bientôt pour la photo "après" !