02 octobre 2017

Sculpture ratée retouchée

La sculpture est terminée depuis un bon moment mais j'ai tardé à la poster, faisant fi des contraintes inhérentes aux blogs exigeant que l'on maintienne ceux-ci actifs pour générer du flux. Je m'en tamponne, je fais ce que je veux. Pas de flux ? Et alors... advienne que pourra.
Posté par Maya Sinceretti à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 juillet 2017

Rattraper une sculpture ratée, suite.

J'observe la sculpture en la faisant lentement tourner pour repérer les faiblesses dans les lignes, je constate que certaines courbes nécessitent un apport de matière ( argile autodurcissante de type Das ou autre ) afin de les accentuer en rendant la féminité plus lisible. Je vois également qu'il est inutile que les visages soient si précis et choisis d'en effacer les détails pour que le regard se porte plus particulièrement sur les corps et les postures. Pareil pour les mains. Je trouve la tête de la femme enceinte vraiment trop... [Lire la suite]
Posté par Maya Sinceretti à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 juillet 2017

De retour

Après plus d'une année d'absence sur ce blog suite à un problème de santé, je reviens sans trop savoir à quoi ressembleront mes prochaines sculptures. Je profite de la reprise de mon activité pour remercier chaleureusement Anama et Artsdumonde d'avoir conservé le lien entre nos blogs malgré mon silence. Je réapparais donc engagée toujours, figurative encore, et debout même si aujourd'hui c'est avec une canne. J'ai encore deux ou trois choses à vous dire sur le monde avec mes créations.
Posté par Maya Sinceretti à 16:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 juillet 2015

"Ce que le vent emporte".

bas-relief de 50cmX70cm, argile autodurcissante et papier                                                .Capitalisme mortifère.               ( "Ce que le vent emporte", gros plan sur les dollars découpés, collés puis patinés.)
03 juin 2015

Pour en finir avec Moloch

Bas-relief argile, résine, acrylique et patine sur plaque de bois, 60cm x 90cm.   Avenir mazouté, oiseaux agonisants, nature massacrée jour après jour... Qui ose encore parler d'humanité ?        
30 mars 2015

L'origine du monstre

De "L'origine du monde" de Courbet à "L'origine du monstre", la scène se situe au même endroit ... Le monde se serait-il endormi si profondément entre les cuisses  chaleureuses du tableau de Courbet qu'il n'aurait pas vu arriver ceux qui haïssent et méprisent  les femmes, arrachent les cartables d'écolières pour les ensevelir sous de sombres toiles de terreur ? La kalachnikov en érection et la bite qui tire à tout va sur des cibles apeurées, tel est le portrait de boko haram, daesh et Cie.

24 mars 2015

R 654.1

    Hier noble destrier, fidèle monture, signe extérieur de richesse puis caprice oublié vanité, vanité...   Explication du titre : R 654.1 est un article du code de procédure pénale qui réprime la maltraitance animale.
23 mars 2015

Une vie pour une envie

Ames dévorées, enfants perdus, Nausées coupables, regards détournés, Il paraît que la vie continue, c'est vrai, mais la mort est devenue sa canne.
29 septembre 2014

Déni d'innocence

  Lorsqu'un enfant commence à jouer avec la mort, l'humanité n'est plus qu'un champ de ruines.
19 juin 2014

L'amie des bêtes

Pourquoi ce titre ? Les bêtes, animaux de compagnie, de rente, de somme, de ferme, et pourquoi pas pour certains "créatures de Dieu",  ne sont que des choses dont l'homme s'amuse et se repaît, alors disons que la mort est bel et bien l'amie des bêtes. A moins que les bêtes ne soient que ceux qui croient voir la vierge dans cette oeuvre ? A première vue, c'est vrai, on croit voir la vierge, cette apparition bien pratique pour remplacer le doudou des petits, mais lorsque l'on s'approche, que l'on regarde plus attentivement,... [Lire la suite]