17 juillet 2017

Rattraper une sculpture ratée, suite.

J'observe la sculpture en la faisant lentement tourner pour repérer les faiblesses dans les lignes, je constate que certaines courbes nécessitent un apport de matière ( argile autodurcissante de type Das ou autre ) afin de les accentuer en rendant la féminité plus lisible. Je vois également qu'il est inutile que les visages soient si précis et choisis d'en effacer les détails pour que le regard se porte plus particulièrement sur les corps et les postures. Pareil pour les mains.

Je trouve la tête de la femme enceinte vraiment trop petite, j'en augmenterai un peu le volume, question d'équilibre des masses.

Conseil : Pour rattraper une oeuvre ratée, bien aiguiser son sens critique avant de se tailler un costard avec la plus grande lucidité et sans la moindre complaisance. L'autosatisfaction béate ne vous aidera pas à progresser, vous pourriez passer à côté d'une erreur qu' un oeil plus avisé que le votre risquerait de remarquer, ce qui peut éventuellement être un peu vexant si l'on a l'égo chatouilleux...

Voici la sculpture en cours de correction, avant deuxième apport de matière, ponçage et Cie

P1050207

Posté par Maya Sinceretti à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


14 juillet 2017

Rattraper une sculpture ratée

Dans le fouillis de l'atelier (attention pléonasme) j'ai retrouvé une ancienne sculpture à laquelle je trouve mille défauts et que je m'apprête à modifier pour en rattraper les erreurs et la proposer ensuite à la vente.

Voyons voir de quand date la bestiole... je la retourne, 2006 ! Ah oui quand-même, les erreurs ne sont pas toutes de jeunesse !

Voici deux photographies de la sculpture dans son état actuel, je sais bien que l'on n'est pas toujours fier de son passé, mais j'assume puisque je suis là pour prouver que si l'on pense qu'une oeuvre est ratée, nul besoin de la jeter, un petit remodelage peut suffire à la rendre présentable.

P1050199

P1050198

 

 

 

 

 

 

 

Le sujet qu'elle traite tient en deux mots :

homosexualité et maternité.

Bon, pas de quoi fouetter un chat tant ce devrait être banal mais disons  que le thème suscite encore parfois quelques commentaires grognons...

 

 

19 février 2016

La question du socle d'une sculpture

P1050088 Après avoir préparé le bois d'olivier en lui enlevant juste son écorce et en polissant son  veinage, je présente les deux enfants modelés et là, deux questions se posent :

- " Dois-je socler la sculpture ? "

- " Comment stabiliser la sculpture et permettre sa manipulation future sans risque d'endommagement ? "

Pour la réponse, je fais appel aux techniques de restauration de céramiques et objets d'art, le beau métier que j'ai pratiqué durant deux décennies. ( Habituellement seuls les objets cassés ou fissurés nécessitent une restauration, et celle-ci, qu'elle soit invisible ou muséographique doit toujours être réversible, c'est-à-dire permettre une éventuelle restauration future sans dégrader l'objet original. )

Ci-dessus, voici la photographie prise ce matin ( par un beau soleil du sud de la France ) où les trois éléments sont en place. Mais à ce stade, rien n'est fixé, tout est instable !

Je vais alors prolonger le bois en bas à gauche jusqu'au pied gauche de l'enfant qui essaie de grimper, en modelant mon argile qui imitera le bois d'olivier.

A très bientôt pour la photo "après" !

 

10 février 2016

Bonjour les enfants !

La sculpture en argile et bois d'olivier est bientôt terminée, il est temps de vous présenter les enfants. Ils ne sont ni terminés ni en place mais ont bien voulu se prêter au petit rituel de la photo "sculpture en cours", pour que vous soyez prêts à les rencontrer. L'histoire qu'ils vous raconteront lorsque vous les verrez en terre et en bois sera l'une de celles que l'on aimerait vivre mais qui se passe souvent dans l'Art ou en rêve.

Une histoire qui finit bien.

Et s'ils vous disent autre chose, ça me convient aussi.

P1050081

P1050083

Posté par Maya Sinceretti à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 novembre 2015

Sculpture en cours

 Cette fois je mets de côté les bas-reliefs et je choisis la ronde bosse pour la partie modelage et la taille pour la partie sculpture du bois d'olivier dont je vous ai parlé le mois dernier.

Pour illustrer mon sujet je modèle trois jeunes enfants ( en cours de réalisation sur les photographies ci-dessous ) qui seront intégrés à la sculpture. A ce stade du modelage j'utilise des râpes italiennes, de fines limes et du papier abrasif pour rectifier quelques défauts avant le passage en teinte.

P1050037

 

P1050042

                                            Pour  vous donner une idée de la taille des enfants...

 

 

 

 

 

 

 D'ici quelques jours je vous présenterai la sculpture complète terminée.

 

Posté par Maya Sinceretti à 22:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 octobre 2014

Mise en oeuvre

IMG_2015

 

 

Je planche encore sur le titre approprié, alors en attendant de le déterminer, je vous montre le détail et l'état de la sculpture dans les premières heures de sa réalisation, en septembre,  avec l'utilisation des outils une fois la terre sèche.

Il est évident qu'à ce stade le sujet peut encore évoluer, quelques détails peuvent être déplacés, remodelés ou supprimés, jusqu'à trouver l'esthétique désirée.

La mise en patine se fait lorsque l'ensemble brut est satisfaisant, donc la prochaine représentation sera la plaque terminée prête à l'accroche.

 

 

Posté par Maya Sinceretti à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :