Résultat de recherche d'images pour "morphine"   J'ai retrouvé un cahier que j'avais lors de mon hospitalisation de deux mois et demi en 2016. Hernie discale énorme, arthrodèse plaque métallique et vis dans la colonne vertébrale, jambes hors service, réeducation... Bref avant et après l'opération une putain de douleur quasi inhumaine entraînant une dose de cheval de morphine, acupan, actiskénan...

Voilà ce que j'écrivais :

 

 

" La douleur intense et l'empreinte psychique qu'elle laisse peut-elle induire seule une perception de toutes les douleurs depuis que le monde est monde, ou découle t-elle de l'absorbtion de morphine ? Est-il raisonnable d'envisager l'expérience douloureuse comme un canal d'énergie universelle de souffrance ? Reconnaître uniquement l'énergie positive dans un esprit et un corps apaisés c'est ignorer qu'il existe bel et bien une énergie universelle et intemporelle de souffrance. Si le canal d'énergie positive est intellectuellement acceptable lors de méditation par exemple, je peux dire que la morphine m'a fait découvrir un canal d'énergie comme une spirale infinie où j'ai perçu la souffrance endurée par l'ensemble du vivant depuis que la terre existe. Une empathie infinie. Une expérience métaphysique. C'est vrai que la douleur que j'ai ressentie fusillant tout le bas de mon corps  était telle que je voulais que mon coeur lâche pour en être libérée. Très déçue que la douleur persistante ait raison de la mort, je dois admettre que sans la morphine, qui n'apaisait pourtant pas du tout ma souffrance physique, je n'aurais jamais traversé cette expérience non vécue comme un bad trip mais comme une avancée majeure dans le chemin de mon passage sur terre. "