Réflexions à l'endroit du monde à l'envers


21 juillet 2017

L'Elysée confond Brazzaville et Kinshasa

Petit coup de gueule entre deux sculptures... Vous savez que je ne me contente pas d'exprimer mes idées dans mes sculptures, je les exprime à chaque fois que l'occasion se présente et là l'occasion est en or. Je vais vous parler d'un échange de mails fort instructif entre l'Elysée et moi. Depuis le printemps 2016 le Congo Brazzaville ( République du Congo ) est le théâtre de ce que l'on peut sans honte qualifier d'épuration ethnique dans la région du Pool, mais Denis Sassou Nguesso fait vivre un enfer à sa population depuis bien... [Lire la suite]
Posté par Maya Sinceretti à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 juillet 2017

Rattraper une sculpture ratée, suite.

J'observe la sculpture en la faisant lentement tourner pour repérer les faiblesses dans les lignes, je constate que certaines courbes nécessitent un apport de matière ( argile autodurcissante de type Das ou autre ) afin de les accentuer en rendant la féminité plus lisible. Je vois également qu'il est inutile que les visages soient si précis et choisis d'en effacer les détails pour que le regard se porte plus particulièrement sur les corps et les postures. Pareil pour les mains. Je trouve la tête de la femme enceinte vraiment trop... [Lire la suite]
Posté par Maya Sinceretti à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 juillet 2017

Rattraper une sculpture ratée

Dans le fouillis de l'atelier (attention pléonasme) j'ai retrouvé une ancienne sculpture à laquelle je trouve mille défauts et que je m'apprête à modifier pour en rattraper les erreurs et la proposer ensuite à la vente. Voyons voir de quand date la bestiole... je la retourne, 2006 ! Ah oui quand-même, les erreurs ne sont pas toutes de jeunesse ! Voici deux photographies de la sculpture dans son état actuel, je sais bien que l'on n'est pas toujours fier de son passé, mais j'assume puisque je suis là pour prouver que si l'on pense... [Lire la suite]
13 juillet 2017

De retour

Après plus d'une année d'absence sur ce blog suite à un problème de santé, je reviens sans trop savoir à quoi ressembleront mes prochaines sculptures. Je profite de la reprise de mon activité pour remercier chaleureusement Anama et Artsdumonde d'avoir conservé le lien entre nos blogs malgré mon silence. Je réapparais donc engagée toujours, figurative encore, et debout même si aujourd'hui c'est avec une canne. J'ai encore deux ou trois choses à vous dire sur le monde avec mes créations.
Posté par Maya Sinceretti à 16:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 mars 2016

Non, l'Art contemporain n'arrive pas qu'aux autres !

Non, l'Art contemporain n'arrive pas qu'aux autres, la preuve je l'ai attrapé une fois l'année dernière, en 2015, et dans l'éventualité d'une rechute je vous en parle parce-qu'on est entre nous. "Une famille d'éléphants", c'est son titre et la voici : Bon, c'est vrai, on ne pense pas à première vue à une famille d'éléphants, mais l'Art contemporain a non seulement besoin de son A majuscule pour justifier son statut mais aussi d'une " petite " explication, et sans explication cette création serait abstraite. ( C'est une plaque de... [Lire la suite]

11 mars 2016

Sculpture sans socle

Je vous présente l'avant et l'après de la problématique du socle de ma dernière sculpture "Avant qu'apparaissent les différences". Vous voyez grâce aux photographies l'utilisation de la technique de restauration d'objets d'art pour finaliser une création née d'un simple morceau de bois d'olivier. Ne pas socler est un choix personnel et ne convient pas à toutes les sculptures, bien évidemment.   Sur la première photo le bois est très instable et les deux enfants modelés à l'argile autodurcissante sont juste posés pour la... [Lire la suite]
Posté par Maya Sinceretti à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 mars 2016

"Avant qu'apparaissent les différences"

Sculpture terminée ! Pour  illustrer ma dernière création, je vais utiliser  une citation toute prête, qui est de Sigmund Freud : "  Si l'humanité était capable de  s'instruire par l'observation directe des enfants, j'aurais pu m'épargner la peine d'écrire ce livre."              
Posté par Maya Sinceretti à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 mars 2016

"Si le passé ne sert pas le présent, il n'a pas d'avenir"

"Si le passé ne sert pas le présent, il n'a pas d'avenir",  d'où l'utilité d'exploiter une expérience passée pour trouver une solution à une problématique présente. Mon métier de restauratrice d'objets d'art dont je vous ai parlé dans l'article précédent ne serait qu'un souvenir, un sujet occasionnel de conversation s'il ne pouvait, aujourd'hui me servir de quelque manière que ce soit. J'ai appris à restaurer des objets cassés pour leur rendre l'apparence qu'ils avaient avant, lorsqu'un artisan ou un artiste les avait façonnés.... [Lire la suite]
Posté par Maya Sinceretti à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 février 2016

La question du socle d'une sculpture

Après avoir préparé le bois d'olivier en lui enlevant juste son écorce et en polissant son  veinage, je présente les deux enfants modelés et là, deux questions se posent : - " Dois-je socler la sculpture ? " - " Comment stabiliser la sculpture et permettre sa manipulation future sans risque d'endommagement ? " Pour la réponse, je fais appel aux techniques de restauration de céramiques et objets d'art, le beau métier que j'ai pratiqué durant deux décennies. ( Habituellement seuls les objets cassés ou fissurés nécessitent une... [Lire la suite]
17 février 2016

Râpes et limes pour la sculpture

Parlons un peu de ces outils que sont les limes et les râpes. Elle me servent à affiner les surfaces de la pièce modelée. Pourquoi ? Parce-que j'utilise une argile auto-durcissante (Das, Plastiroc, Plasmolegno...  ) qui est assez ingrate à travailler  mais possède  l'avantage de sécher à l'air sans passer par une cuisson au four inhérente à l'argile classique. Cependant,  un affinement est nécessaire pour atténuer les rugosités et accentuer les creux du sujet modelé, à moins que l'on veuille conserver un aspect... [Lire la suite]
Posté par Maya Sinceretti à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 février 2016

Bonjour les enfants !

La sculpture en argile et bois d'olivier est bientôt terminée, il est temps de vous présenter les enfants. Ils ne sont ni terminés ni en place mais ont bien voulu se prêter au petit rituel de la photo "sculpture en cours", pour que vous soyez prêts à les rencontrer. L'histoire qu'ils vous raconteront lorsque vous les verrez en terre et en bois sera l'une de celles que l'on aimerait vivre mais qui se passe souvent dans l'Art ou en rêve. Une histoire qui finit bien. Et s'ils vous disent autre chose, ça me convient aussi.
Posté par Maya Sinceretti à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 janvier 2016

Dans le bois d'olivier...

" Je l'entends. Le bois d'olivier m'appelle à nouveau. Il insiste, il sait que la puanteur du monde me tue lentement, il s'offre à moi. Il m'attend. Il veut bien que je lui ôte son écorce comme on fait lentement glisser un manteau le long d'un corps pour en découvrir la peau, la caresser, encore et encore jusqu'à la connaître par coeur. Nos histoires n'ont plus d'importance, il ne reste que nous... A cet instant seulement, on perçoit toute  la beauté du monde. "    
Posté par Maya Sinceretti à 15:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
09 janvier 2016

" Esprit du 11 janvier es-tu là ? ""

Il y a un an, Charlie... En novembre, on dira, il y a un an Paris... Les barbares de la république éteignent les lumières, la grande nuit descend sur la France.
03 décembre 2015

Le droit d'être en colère

Depuis vendredi 13 novembre j'essaie d'écrire, de m'écrire, de m'écrier, de crier... mais les mots en déroute fuient devant ma colère. Il faut pourtant que je parvienne à exprimer mes sentiments toujours englués par la sidération, d'abord pour canaliser ma colère afin de l'orienter vers une création qui dira à ma place ce que je n'ai pas fini de ressentir, puis pour commencer la sculpture qui se dessine peu à peu. Je n'étais pas à Paris ce jour là, mais ce jour là je suis tombée Je ne connaissais aucune des victimes blessées ou... [Lire la suite]
24 novembre 2015

Parenthèse peace and love

Après cette sculpture réalisée à partir d'un morceau de bois d'olivier que je considère comme une parenthèse " peace and love " dans le contexte actuel, et parce-que je l'avais commencée bien avant que des dégénérés perpètrent un massacre à Paris vendredi 13 novembre, je reviens à mon engagement total pour la liberté  d'expression, le blasphème et les justes causes. Titre : " De la fragilité de la vie 2 " Dimensions : 36 cm X 37 cm X 68 cm Technique : bois d'oilivier poli, argile autodurcissante patinée.  
Posté par Maya Sinceretti à 16:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 novembre 2015

" De la fragilité de la vie "

Voici une des sculptures réalisées à partir du bois d'olivier.                           Bois d'olivier partiellement poli, argile auto durcissante patinée. Dimensions : 30 cm X 33 cm X 40 cm
Posté par Maya Sinceretti à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 novembre 2015

Sculpture en cours

 Cette fois je mets de côté les bas-reliefs et je choisis la ronde bosse pour la partie modelage et la taille pour la partie sculpture du bois d'olivier dont je vous ai parlé le mois dernier. Pour illustrer mon sujet je modèle trois jeunes enfants ( en cours de réalisation sur les photographies ci-dessous ) qui seront intégrés à la sculpture. A ce stade du modelage j'utilise des râpes italiennes, de fines limes et du papier abrasif pour rectifier quelques défauts avant le passage en teinte.   ... [Lire la suite]
Posté par Maya Sinceretti à 22:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 août 2015

Olea Europea

Bonjour, je commence une nouvelle série de sculptures et vous ai rédigé un petit texte en préambule aux créations à venir. " Un vieil olivier est mort, il aurait pu rester debout tant  que la terre soutiendrait son tronc tortueux aux branches appelant quelque oiseau à se poser un instant comme avant... Désormais inutile il a été arraché, couché, tronçonné, traîné puis jeté dans une carrière. Etrange sépulture. Une âme charitable, émue par ce triste spectacle m'a dit que par la sculpture je pouvais le rendre beau à... [Lire la suite]
Posté par Maya Sinceretti à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 juillet 2015

"Ce que le vent emporte".

bas-relief de 50cmX70cm, argile autodurcissante et papier                                                .Capitalisme mortifère.               ( "Ce que le vent emporte", gros plan sur les dollars découpés, collés puis patinés.)
Posté par Maya Sinceretti à 11:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,